Java (18/10/2009) chez nous

Publié le par Juzam

Avec un peu de retard (Essen oblige) je prends le temps de mettre en ligne un petit article qui trainait ...
Juste avant Essen, j'ai eu envie de sortir un jeu, auquel je n'avais jamais joué et qui prenait la poussière dans mes étagères depuis quelques années ...

Java

Le but du jeu dans Java, est (comme souvent pour les jeux à l'allemande) d'obtenir le plus de points de victoire en fin de partie ...
Lors d'un tour de jeu, chaque joueur dispose de 6 points d'action, qu'il va falloir dépenser parmis plusieurs actions disponible ... (Piocher des cartes, poser des tuiles, déplacer un personnage, etc ...)
L'ile de Java va donc petit à petit se remplir de rizières et de villages (qui deviendront des villes par la suite dès l'apparition de palais)

Chaque joueur essaye donc de créer à l'aide de tuiles de 1, 2 ou 3 héxagones, des zones de village, à l'intérieur desquels il va placer ses partisans, afin de fonder un palais et d'engranger des points ...


La particularité de Java est que le jeu se développe en 3D, puisque les tuiles peuvent avec certaines conditions, se superposer à d'autres tuiles ...
Les partisans étant placés le plus en hauteur au sein des villes, sont ceux qui rapportent des points !
Il est également possible, comme on peut voir sur la photo ci dessus, de construire des bassins d'irrigation (tuiles bleues) qui rapportent également des points de victoires aux partisans se trouvant en bordure (Ici le noir)

Chaque joueur dispose d'une reserve personnelle de tuile à un et deux heaxagones qu'il devra gérer au mieux durant la partie. Les tuiles à trois hexagones, moins pratique à placer, étant commune à tous les joueurs (le jeu prend fin lorsque ces tuiles seront épuisées)

Enfin il est également possible de faire la fête (Bon ... à l'allemande hein ... marquer des points quoi ... ) dans les différents palais construits, ce qui rapportera des points de victoire aux joueurs capables de jouer les cartes requisent ...


Une fois le jeu terminé, on effectue un "Grand décompte final" qui rapportera des points supplémentaires en fonction du placement de ses partisants.

Nous voila donc devant Java, un jeu sorti en 1999 (Il y a 10 ans donc) par le duo Kramer / Kiesling.
Après une première lecture des règles faite la veille, le jeu m'avait l'air assez facile d'accès ...
Première impression générale avant de commencer : on a bien fait de sortir le jeu en plein après midi et pas à 2h du matin avant d'aller dormir ... car oui il va falloir réfléchir ...

Nous étions 3 pour cette partie de test :

   
Kim (Noir), Alexandra (Rouge) et moi même (Blanc)

Au début on tatonne un peu, on essaye de construire un village, et bien vite il y a baston dans les villages les mieux développés.


Ci-dessus, le village créé par le blanc, se retrouve envahi par les partisans du joueur noir, puis en hauteur par les partisans du joueur rouge ...
Java est un jeu qui fait la part belle à l'interaction entre les joueurs.

Sur cette partie, Kim va partir sur une stratégie de pause de bassins d'irrigation, Alexandra sera plutôt orientée dans l'optimisation de ses villes, et moi je vais taper un peu dans tout les rateliers et essayer d'assurer une présence dans tous les villages.

 
Ca fume des deux cotés de la table.

La visualisation en 3D n'est vraiment pas évidente, et je ne vous raconte pas le nombre de fois où on devra construire, détruire, puis reconstruire ses constructions avant de valider les choix ...

Voilà ci dessous ce que donnera le plateau en fin de partie juste avant le "Grand décompte final", Alexandra en tête avec Kim et moi à la traine dans un mouchoir de poche.


Au final le fait de jouer la carte de la présence partout sur le plateau sera plus que bénéfique pour moi après ce fameux décompte.

Forcement ça chambre ...

Une fois le décompte effectué, je termine largement devant, et Kim se retrouve pour le coup complètement distancée.
Avec le recul la stratégie "Bassin d'irrigation" n'est à mon sens valable que si elle est jouée en parralèle du positionnement dans les villages.
En revanche il restera quelques points à éclaircir, notamment sur le fonctionnement des cartes ...
Faut il défausser les cartes par dessus la carte qui annonce les symboles à jouer ou pas ?
La règle ne le précise pas mais le fait de laisser toujours la même carte en place (si personne ne la pioche) semblait étrange ...


Nous avons surement fait quelques boulettes durant la partie, mais au final, on a quand même une bonne idée sur le potentiel du jeu.
Encore un jeu qui prend de l'intêret au bout de plusieurs parties une fois que tous les joueurs en maitrisent les mécaniques.

Très content d'avoir enfin pu tester cette merveille, et vivement la prochaine partie ...

Publié dans Jeux de plateaux

Commenter cet article

Bencsak 14/11/2009 19:41


Que vaut le jeu par rapport à Tikal ? Vaut-il l'investissement ?


Bencsak 14/11/2009 19:38


Comparativement à Tikal, le jeu vaut-il l'investissement ?


Juzam 15/11/2009 23:05


C'est différents dans la mécanique ...
Après faut voir, ça reste de la mécanique allemande ... c'est pas pour toi je pense ...